Les Chutes d’Iguazú entre l’Argentine et le Brésil

de le 28 Août 2016 dans Les chutes d'eau du monde | 0 comments

Localisées au cœur d’une forêt tropicale qui définit les frontières naturelles entre l’Argentine et le Brésil, les chutes d’Iguazú, chutes d’Iguaçu ou chutes d’Iguassu sont un ensemble de quelques 275 cascades. Ces chutes ont intégré le patrimoine mondial de l’UNESCO en 1984 et représentent un important site touristique pour les deux pays qui l’entourent.

La dénomination de ces chutes et de la rivière  qui y prend sa source traduit très bien leur portée. En effet, le nom Iguazú provient du mot « guarani » composé par « i » signifiant « eau » et « kuasu » signifiant « grand ». En tout, le nom Iguazú signifie « les grandes eaux ».

chutes d'Iguazú

Les origines de la formation des chutes d’Iguazú

Les chutes d’Iguazú se déversent tout le long d’une faille géologique formant un arc de cercle d’une longueur totale d’environ 2700 m. Cette formation naturelle date de 225 millions d’années, lorsque plusieurs phénomènes volcaniques ont eu lieu dans cette même zone. Les écoulements volcaniques se sont répandus pour créer une réaction au niveau des sols. Un sol basaltique est né et a favorisé la formation de multiples failles verticales. L’eau se déversant du sommet des failles renforce l’érosion de leurs bords, faisant s’agrandir petit à petit la superficie des chutes.

À la frontière entre l’Argentine et le Brésil

Ces incroyables chutes se sont formées dans une forêt subtropicale se trouvant aux frontières entre le Brésil au Nord et l’Argentine au Sud. Avant l’apparition des failles, cette forêt s’étendait sur une superficie de plus de 1 000 000 km2. À cause des effets des éruptions volcaniques et de la déforestation, sa superficie n’est plus qu’à 60 000 km2. Cette étendue forestière est départagée entre le Brésil qui en détient 20% et l’Argentine, 80%. Des deux côtés de la faille principale, la forêt environnante renferme deux parcs nationaux : celui d’Iguazú en Argentine et celui d’Iguaçu au Brésil.

Selon les zones, l’eau se déverse à une hauteur de 40 à 90 m de haut. La chute la plus haute est appelée Garganta del Diablo ou Garganta do Diablo. Et en tout, ce sont quelques 6 millions de litres d’eau par seconde qui chutent depuis les 275 cascades qui composent le site.

Deux parcs nationaux riches en faune et en flore

Côté faune, les parcs d’Iguazú renferment 430 sortes d’oiseaux, 80 espèces de mammifères dont de nombreuses sortes d’araignée et de nombreux papillons. En ce qui concerne la flore de la région, elle se compose de 2000 espèces végétales dont différentes sortes d’orchidées et de fougères. Pour les découvrir, plusieurs circuits touristiques sont proposés aux visiteurs des parcs. En ce qui concerne les chutes, de nombreux aménagements permettent de profiter le plus près possible du spectacle de l’eau qui se déverse en aval des failles.

A lire aussi :

Partagez cet article avec vos amis